Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Liaison entre les rapports sexuels et les infections urinaires : ce que vous devez savoir

Liaison_entre_les_rapports_sexuels_et_les_infections_urinaires_:_ce_que_vous_devez_savoir

C’est un fait universellement repris qu’aucun individu, quel qu’en soit le genre, n’aime souffrir d’infections urinaires. Ce sentiment d’inconfort perpétuel, ces douleurs et cette sensation de brûlure lors des mictions qui surviennent fréquemment après avoir fait l’amour. Nul n’est un mot trop doux pour décrire ce malaise ou cette gêne on ne peut plus ennuyeuse. Dans cet article, nous allons aborder et débattre la liaison entre les rapports sexuels et la survenue d’infections urinaires afin de mieux comprendre et d’envisager des moyens appropriés de prévenir et gérer ces infections.

Définition de l’infection urinaire

Communément appelée cystite, une infection urinaire est une inflammation de la vessie généralement causée par des bactéries. Elle se manifeste par plusieurs symptômes. Le principal étant un besoin fréquent et urgent d’uriner, accompagné d’une sensation de brûlure ou de douleur pendant la miction. On a également souvent la sensation d’avoir une vessie pleine, bien qu’on n’élimine qu’une petite quantité d’urine. Lorsqu’elle est infectée, l’urine peut devenir trouble ou malodorante, et le patient peut éprouver un certain inconfort dans le bas-ventre.

Présentation de la relation entre les rapports sexuels et les infections urinaires

Il y a de nombreuses recherches et de nombreux rapports documentés qui suggèrent que les activités sexuelles peuvent contribuer à augmenter les chances de développer des infections urinaires, en particulier chez les femmes. Dans les paragraphes suivants, nous allons explorer et découvrir le pourquoi du comment.

Causes des infections urinaires

Les agents responsables : les bactéries

Lorsqu’on parle d’infections urinaires, le coupable habituel est généralement un type de bactéries. En effet, les bactéries, en particulier l’coli, qui sont normalement présentes dans les intestins et autour de l’anus, sont souvent à l’origine des infections urinaires. Ces micro-organismes sont en mesure de se déplacer le long de l’urètre et de se propager dans la vessie, provoquant ainsi une inflammation et d’autres symptômes désagréables.

L’ascension des bactéries dans les voies urinaires

Il est important de noter que pendant les rapports sexuels, les bactéries sont capables de bouger et de se déplacer de l’anus vers l’urètre. De là, elles peuvent grimper jusqu’à la vessie. C’est pour cette raison que les femmes, ayant un urètre plus court que les hommes, sont plus sujettes à ces types d’infections. Cette différence anatomique fait que les bactéries ont un trajet plus court à parcourir, ce qui rend leur travail plus facile.

Les risques liés aux relations sexuelles

Les rapports sexuels comme facteur déclenchant

“L’activité sexuelle est un facteur de risque majeur et modifiable pour les infections urinaires “- National Center for Biotechnology Information.

Les femmes plus à risque

Comme expliqué précédemment, l’anatomie féminine favorise une propagation plus facile des bactéries de l’urètre à la vessie lors des rapports sexuels. C’est une caractéristique qu’aucune femme n’a choisie, c’est pourquoi il est important de ne pas sauter d’étapes dans le processus de diagnostic et de traitement. En outre, certaines femmes sont plus sujettes à ce type d’infections, en raison de facteurs hormonaux ou d’autres conditions liées au système immunitaire du corps.

Les autres facteurs de risque

  • La ménopause
  • L’utilisation du diaphragme ou d’autres contraceptifs internes
  • Les problèmes de prostate chez les hommes
  • La grossesse
  • Le diabète
  • Le faible système immunitaire

Symptômes et diagnostic des infections urinaires

Les signes d’infections urinaires après un rapport sexuel

Si, après des rapports sexuels, vous constatez un besoin continu d’aller aux toilettes, ou que vous ressentez un inconfort lors de la miction, ou encore que vous constatez une couleur trouble, sombre ou une odeur forte d’urine, alors vous pourriez être en train de développer une infection urinaire. Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre, il est donc important de consulter un professionnel de la santé dès les premiers signes.

Comment diagnostiquer une infection urinaire ?

Le diagnostic d’une infection urinaire est généralement très simple. Si vous présentez certains des symptômes mentionnés ci-dessus, il est conseillé de consulter votre médecin ou un professionnel de la santé approprié. En général, un simple test d’urine peut confirmer l’infection. Dans certains cas, le médecin peut procéder à un examen physique ou à d’autres tests pour éliminer d’autres problèmes.

Prévention et traitement des infections urinaires après un rapport

Les moyens de prévention

Il existe différentes façons de prévenir les infections urinaires, surtout si vous êtes sexuellement actif. Tout d’abord, boire beaucoup d’eau peut être utile, car cela peut aider à éliminer les bactéries de la vessie. De plus, il est recommandé d’uriner immédiatement après un rapport sexuel afin d’éliminer les bactéries susceptibles d’avoir été poussées dans l’urètre pendant l’acte. Il est également conseillé d’éviter les produits irritants pour la zone intime, tels que les déodorants ou les douches vaginales, qui peuvent altérer la flore normale et favoriser la croissance des bactéries. De même, si vous utilisez un diaphragme, vous pourriez envisager une autre méthode de contraception, car le diaphragme peut augmenter la probabilité d’infection.

Les traitements possibles

Si malgré tous vos efforts, vous êtes néanmoins diagnostiqué avec une infection urinaire, ne vous inquiétez pas. La majorité des infections urinaires sont traitées avec des antibiotiques. Les symptômes commencent généralement à disparaître après quelques jours de traitement. Cependant, il est très important de prendre le traitement antibiotique comme prescrit par votre médecin, même si vous vous sentez mieux, afin d’éviter toute rechute. Dans certains cas, votre médecin peut recommander des traitements à domicile, comme l’application de chaleur sur le bas-ventre pour soulager la douleur, ou des suppléments comme le jus de canneberge, bien connu pour sa capacité à inhiber la croissance des bactéries dans les voies urinaires.

En conclusion

Les infections urinaires après un rapport sexuel peuvent être très inconfortables, mais avec un diagnostic et un traitement adéquats, elles peuvent être gérées efficacement. Il est important de se rappeler que l’éducation joue un rôle clé dans cette question. En comprenant mieux la cause des infections urinaires et en connaissant les moyens de les prévenir, vous serez en mesure de gérer votre santé de manière proactive. Ne sous-estimez jamais l’importance d’une bonne hygiène personnelle et n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé si vous présentez des signes ou symptômes suspects. Souvenez-vous, votre santé est précieuse. Restez informé, restez en sécurité.

Facebook
Twitter
LinkedIn